Le premier

Publié le par Laya Tortuga

C'est un peu dans l'air du temps (ou la mode si tu préfère),

alors moi aussi je vais dévoiler la mise au monde de mes deux ptits monstres d'amour.


http://www.rjb.ch/htdocs/Images/Pictures/Galeries_photos/2010/Sante/naissance33741.jpg 

 

Pour Looptibooper, en brave primi que j'étais (comprend par là que c'était mon premier), je ne savais pas ce qui m'attendait.

Je croyait savoir, avec toutes mes lectures, mes cours d'accouchement sans douleur (ils devraient pensé à renomer leur cours hum hum) et sans oublier le visionnage scrupuleux des tous les épisodes des Maternelles, je m'était forgéer une image de l'accouchement. Je me disais bien que ça ne serait surement pas pareil et j'était sûre, au fond de moi que malgré la crainte grandissante, j'allais assuré... Et quelle ne fut pas ma déception, mais non je rigole (enfin..)

 

Il était une fois... Mais non, ça commence pas comme ça... Qu'est ce que je raconte mal!

 

Je recommence.

J'avais le présentiment que mon p'tit bout allais venir le 9 mars, parce que c'était le jour du centenaire de l'équipe de foot de Rakam et que ça leur aurait donné un lien encore plus particulier. Donc le 8 je guettais le moindre signe. Et pour arranger la chose je me suis dis qu'aller faire les courses en ville un samedi ça ne pourrait qu'aider aun déclanchement.

Ben finalement, mes courses je les ai pas faites! Parce qu'avec ma démarche de pinguin le chemin fut long. Arrivée devant le magasin je pouvais plus, j'avais des contractions!!! Hip hip hip Hourra! Je les sentaient bien elles fesait mal!!!!

Du coup chéri va faire des courses ilico presto rapido pendant que moi je me traine jusqu'à la maison. Ben vous savez quoi? Il m'a ratraper avant que j'y sois...

 

On s'instale à la maison, on chronomètre les contractions, on regarde la télé (enfin chéri, moi je regarde ma montre.. hum hum) C'est pas encore régulier du tout... Il est 14h, ça fait 2 h que ça a commencé et je me dis que je vais tester le bain pour voir si ça passe. Résultat ça passe pas mais ça c'est considèrablement espacé..

 

Mince, grand moment de doutes pour moi.. Et si je me trompais??? J'essaie de pas communique mon désaroit à mon homme qui ne sais déjà plus trop où il en est.

L'après-midi passe. Je retourne prendre une douche qui n'a aucun effet sur les contraction qui deviennet régulières à 9minutes (pas 10, ni 8 lol). J'ai pas faim, je ne mange pas. Chouchou lui se fait un bon gros plat de pâte pour tenir le coup.

La soirée avance sans vraiment progressé. J'arrive bien à gérer les contractions, je suis fière de moi même si j'aimerais bien que ça avance un peu. Toutes les 8 minutes c'est déjà ça...

Minuit arrive et chouchou pars se coucher. Je reste devant la télé avec mon chronomètre..

Un demi heure plus tard, je crois mourir, une décharge électrique, un coup de poignard dans les reins!!! Putain ça va pas!!!!!!!!!! J'ai les larmes qui monte.. pfffff quel mer** c'est pas bientôt fini oui?!? OUF c'est passé!

5 minutes après rebelotte, j'arrive pas du tout mais alors pas du tout à gérer!! J'arrive pas à trouvé une position ni même à respirer. Je me dis que je vais aller m'allonger, peut être ça sera plus gérable comme ça et surtout je suis crevée! (Bien évidemment je fais ça après la contraction parce que pendant, mon cerveau est sur off!)

 

Je pleure comme une madelaine dans mon lit. Rakam se réveil et me dit qu'il pionce encore un moment que j'ai qu'a appelé la maternité, et que de toute façon faut que ça fasse une heure des contraction aux 5minutes pour y aller. (mais pourquoi je l'ai obligé à venir avec moi au cours de préparation?!?) Je m'exécute et ça ne manque pas: "c'est votre premier? Alors rappeler dans une heure madame!) Il est presque 2h du mat et là j'ai juste envie de mourir...

A 3h tappante je rappèle la sage femme en lui disant que j'arrive! On appel un taxi et là je crois que chéri est en pannique totale même s'il essaie de le disimulé. Donc je prend les choses en mains et je descend avec ma valise, les papier et chouchou suis derrière.

 

A la réception il a un peu repris ces esprits et s'occupe des formalité pendant que je monte en salle d'examen.

Une sage femme babacool m'acceuil. Elle discute m'explique les choses et me dit qu'on va faire un monito d'une demi-heure pour voir ce qui se passe (mais moi je sais ce qui se passe, je vais accoucher? pourquoi elle vérifie pas mon col hein?!?) Monito fini, cheri m'a rejoint et on découvre avec horreur que mon col n'a pas bougé mais vu les contraction ça va bien être pour aujourd'hui.. ou demain (non non par pitier...)

2h de marche dans l'hopital et un monito plus tard: "Vous êtes à 1 Madame"  Quoi???? C'est une blague? Si c'est le cas c'est pas drôle du tout! Je pleurniche pour avaoir qqch contre la douleur, j'en peux plus mais c'est trop tôt pour la péridurale. Donc un bain à bulle pour essyer d'accélèrer les chose. Mmmmmmmmmm ça fait du bien! Et tout à coup PloP: heu je crois bien que j'ai perdu les eaux là. J'envoie l'homme chercher la sage femme. Mauvais timing c'est le changement de guarde...

Contrôle: j'en suis à 3 YOUPPY qu'on m'appel cet anesthésite!!!! Il va quand même mettre près d'une heure pour arrivé et le même temps pour me la posé sa péridurale! (Contraction tt les 2 minutes oblige!). Il est 9h et je revis!! Dieu bénisse le type qui a eu l'idée d'enfoncé une enorme aiguille dans le dos des femmes en souffrance <3

Peut après je m'effondre, trop crevée. Puis vers midi je suis à 10 et on me dit qu'il va falloir encore attendre une heure car la SF va manger!!! Bon le bébé est encore trop haut aussi ;)

Donc avant la retourne de la SF évidemment j'ai envie de pousser! (Bravo pour le timing encore une fois, non mais je vous jure). HA oui c'est bon là il est bien descendu on va pouvoir y aller.

Et là masque à oxygène et tout le toutim. "Poussez Madame!" Mais je peux pas j'ai plus de force!

Et après une interminable série de poussées enfin ce bébé sorts.

Quel amour tout gluant. Un garçon. Il était temps. (ouais 26 heures quand même!)

 

Il va bien, je vais bien, pas d'épiso, juste une ptite déchirure de rien du tout. Je vais même pouvoir marché jusqu'à la chambre 2 heures plus tard, les fesses à l'aire.

 

Publié dans Journal de bord

Commenter cet article