Ma rencontre avec des fils et des aiguilles

Publié le par Laya Tortuga

http://img.over-blog.com/423x500-ffffff/1/35/82/78/pelote.jpg Un petit billet pour vous raconter mon histoire avec les fils et les aiguilles.

 

Petite, à l'école, j'ai apris les bases du tricot. Je n'aimais pas trop ça et je tiens à remercier ma mère d'avoir accepter de finir mes devoirs. Je n'était pas douée ou surtout pas motivée!

Le tricot, m'était d'avis que c'était pour les grands-mères!!!

 

Plus tard iniciation au crochet. Toujours pareil. C'est nul mais là, au moins, j'arrive à faire toute seule ma magnifique sublimissime manique. (Aller je me lance des fleurs, ça fait du bien) Toujours est-il qu'il ne me viendrait au grand jamais l'idée d'en faire en dehors des leçons d'activité manuelle!!

 

Vers là fin de ma scolarité obligatoire je choisi (oui oui choisi, on ne m'a pas forcée) de faire un coussin au point de croix. Vous savez ces grosses toiles imprimées venduent en kit avec les fils et l'aiguille. J'en ai mis un temps à le finir. Mais encore une fois, je le fait toute seule avec mes deux miminnes à moi!!

 

Arrivée à la fin de ma scolarité obligatoire, je croyais laisser derrière moi tous ces truc d'une autre génération... J'avais tord!!!!

 

Je me retrouve à nouveau sur les banc d'école, pour apprendre mon métier. Mais voilà, les cours de base sont du déjà vu pour moi. Je me lie d'amitié avec mes deux camarades de classe qui, elles aussi, sont déjà bien au courrant des équations à une inconue, fractions et autres spécialités mathématique. Du coup ça papotte, ça papotte et ça dérange la classe!! Vilaine que nous sommes va!

Malgré tout, on reste les chouchou du prof. Il nous donne même un petit nom rien qu'à nous: "les mamies du fond". Ca sent l'amour non??? Une fois exéder par notre bavardage il nous suggère d'amener notre tricot tant qu'à faire!

Fallait pas nous le dire deux fois! On part dans un gros délire, et me voilà réconcilliée avec le tricot. C'est pas forcément les bon geste mais le résultat est là. On a réussi chacune à se faire une écharpe et en plus on a économisé sur la séance de gym, avec tout les fous rire qu'on s'est payé!

 

Pus tard j'ai emmenagé avec Rakam, dans une ville que je ne connaisais pas. J'avais pas de boulo, j'était enceinte et j'avais desoin de m'occupé. Oui parce que compter les jours avant l'arrivée du bébé et lire la presse feminine, ben mine de rien t'as vite fait le tour! Alors je me suis souvenue de mon coussin au point de croix. Et je me suis dit en futur maman pleinne d'hormones que ça serai super chou d'en faire un pour Arthur (oui alorsv ça c'était le nom de looptibooper in utero). Je me suis rendu dans un grand magasin avec ma démarche de pinguin, et j'y ai trouvé ces fammeux kit. Je me suis lancée dans un joli mignon petit coussin au point noué. Nouvelle découverte pour moi. Ben c'est assez facile à faire. Mais je dois avoué qu'avec la piscine olympique du petit mon bidon, c'était impossible de trouvé une possition agréable pour le réalisé. Du coup vers la 10ème ligne j'ai jeté l^éponge..

 

Il va sans dire que les mois qui suivirent furent tellement merveilleux chargé, que l'ouvrage me sortit complétement de la tête. Puis vient une nouvelle ère; celle du travail. A première vue, je pensais être très occupée. Mais il s'avèra que dans ce job il y a des moment ou t'es à font et des moment ou c'est le desert total. Et au détour de mes pérégrinations informatique (comprenez glandouille sur le net), je découvre le blog d'aurelle. Et là je tombe raide dingue de sa tortue triballe au point de croix. Cela fut ma première réalisation. S'en suivront pleins d'autres.

 

Récemment, toujours sur mon chemin au fils du web et de twitter, je me suis attachée à une twittcopine qui me donne une grosse envie de resortir mes aiguilles. Ni une, ni deux, je cherche, je farfouille et je trouve un modèle qui me plait. Je cerche aussi les tutos en vidéo pour (ré)apprendre le crochet. Et voilà ou j'en suis aujourd'hui: sur le point de crocheter (ou plutôt d'essayer). Après tout ce chemin parcouru, je peux affirmer que j'aime les fils, les aiguilles les canevas malgé mon appréhension première!

J'espère que ce premier essais d'amigurumi n'est qu'un commencement à cette histoir d'amour que je lie avec mes fils et mes aiguilles....

 

http://cache.lionbrand.com/stores/lionbrand/pictures/60480aa.jpg

Publié dans Créations

Commenter cet article

Anne 14/02/2011 13:48


ouais!!!! super tu vas t'éclater!!! en plus tu peux faire plein de petites choses qui ne prennent pas trop de temps donc pas de lassitude!!! on se fait voir nos chefs d'oeuvre hein???


Laya Tortuga 14/02/2011 18:41

Oh oui!! Et encore merci de n'avoir donné l'envie d'en refaire. Ca va beaucoup plus vite que le tricot, je m'impressionne moi même LOL