Moral dans les chaussettes

Publié le par Laya Tortuga

http://static.letsbuyit.com/filer/images/fr/products/original/2/90/chaussettes-a-motifs-290631.jpgAttention contient des détails sur le cycle féminin..

 

A cause du passé, mon expérience, certaines choses ne me reste pas indifférente.

Comme par exemple lorsque je dois prendre la pilule du lendemain car Rakam préfère pensé à son petit (ou pas) plaisir et non pas à la sécurité, alors que le jours précédent je lui avais affirmer avoir mon ovulation. (Préservatif il y avait certes, mais avec la tonne de lubrifiant, fallait pas s’étonner qu’il glisse.. humhum)

Un petit 3ème il y aura sûrement, mais là, dans ces conditions, ce n’est pas sérieux.. Pourtant les hormones travaillent et c’est dur, très dur (sans mauvais jeux de mots).

Il ne comprend/conçoit pas le fait que je m’isole ou que je puisse regarder 4 (oui oui 4) épisodes de Gray’s Anatomy pour pense à autre chose (ou ne pas penser plutôt), alors que mes 2 trésor n’attende qu’une chose c’est que leur maman vienne jouer avec eux.

J’ai toujours eu besoin d’un grand espace vital (ou l’on me laisse tranquille). Et il ne sait pas comment (ou ne veut pas) gérer ça. Du coup il manque incroyablement de tact et essaie de me faire sortir de ma bulle en me demandant crûment de lui dire quand j’aurais mes règles. Quand il me dit ça je n’ai qu’une envie c’est de lui dire que, moi, j’espère ne pas les voir débarquer. Mais je ne peux pas.

Il m’arrive d’avoir un comportement réactionnaire. Il ne comprend pas que je puisse dire des choses simplement dans le but de faire réagir les autres. Dans ces moments là, je me ferme pour ne pas le blesser. Car malgré tout c’est quand même lui que j’aime profondément. (Mauvais jeux de mot, je sorsè)

Au début de notre relation, il m’avait dit qu’il n’envisagerait rien avec moi si je n’arrivais pas à tournée cette page de ma vie (non je vous donnerait pas de détail, je laisse votre imagination travailler.), si je n’arrivais pas à faire le point ; si je ne le mettais pas ce point final. Je l’ai fait j’ai laissé dernière moi le passé. Je ne vous cacherai pas qu’il m’en a fallu du temps.. Mais je l’ai fait.

Alors quand par moment la porte s’entrouvre, et que les cauchemars guettent ; je pense qu’il a peur. Peur d’avoir fait le faux pas de trop, peur pour moi, peur de me perdre..

Il le sait pourtant, il connaît mon passé. Je ne lui ai rien caché.. Je pense qu’il préfère oublié (ou faire semblant d’oublier).

Il ne voulait sans doute pas me blesser, il m’aime trop pour ça (ou du moins je le crois). Pourtant je me sens mal et peinée. Et je pense que ma tristesse/nostalgie des possibles atteindra son paroxysme dans 2 semaines. Simple question de math et de cycle.

Pour faire un parallèle ; c’est comme lorsqu’il me promet de choses.. (Je l’ai toujours mis en garde contre les promesses ; elles n’amènent que la déception. Et pourtant il s’acharne.) Et le résultat est là je suis déçue de le voir ne pas les tenir…..

Publié dans Journal de bord

Commenter cet article